Un jolie bouquet qui ne fâne jamais

Rien n’est éternel, mais cette carte permet de garder des fleurs beaucoup plus longtemps que si elles viennent du fleuriste. Voici la carte pot de fleurs.

pot de fleurs
Il ne manque que l’odeur !

C’est ma deuxième carte de ce type. J’avoue que celle-ci me semble plus réussit que la première, notamment parce que pour le premier essai je n’avais pas ma machine de découpe et que j’avais des fleurs énooooooormes à placer. Évidemment, je n’ai pas de photos pour vous montrer, c’est bien l’une des seules que je n’ai pensé à photographier (avec mes toutes premières qui ont servi d’invitations à mon anniversaire).

Pour le mode opératoire, je vous laisse découvrir le tutoriel du blog Le bonheur est dans le papier (une nouvelle fois!).

Avant assemblage
Avant assemblage

J’avoue que j’ai utilisé ma machine de découpe, mais comme je ne l’avais pas utilisée depuis longtemps, j’ai eu du mal à ce que tout fonctionne comme prévu (notamment parce que je suis incapable de faire en sorte que la machine prenne la feuille de transport correctement du premier coup… je m’y reprends en moyenne quatre fois…). C’était bien pratique pour avoir de jolies fleurs !

Mais ce n’est pas le tout d’avoir découpé, il faut ensuite décorer les fleurs pour les embellir (paillettes, stylos de couleurs pour ma part, ce qu’on ne voit pas forcément bien sur les photos), les assembler en les superposant avec de la colle, des attaches parisiennes et les placer sur le support. Je n’ai pas hésité une nouvelle fois à utiliser les mousses 3D, essentielles pour le volume.

Un petit mot sur la carte, un nœud pour la fermer et apporter une touche de couleur supplémentaire (j’aime quand c’est très coloré!) et un petit message sur le pot. Je trouvais que sans ce petit ovale le pot faisait un peu triste (même si le papier est à motif). Mon côté littéraire m’a soufflé du Voltaire : « Il faut cultiver notre jardin ». Phrase énigmatique qui pour moi dans ce contexte et ce jour-là voulait dire qu’il faut prendre soin de soi, comme d’un jardin, qu’il faut préserver son « être intérieur » (c’est bizarre écrit comme ça, mais vous voyez l’idée ?). Bref, une petite phrase pour ma belle-maman qui aime les fleurs et son jardin, entre autre.

 

Pot de fleur ouvert
Pour le petit message, il suffit de tirer (délicatement) sur les fleurs.

 

 

 

Tirez sur le ballon

Une carte spécialement conçue pour les fans de foot. Elle est ronde, elle est noire et blanche et le texte à l’intérieur est court, incisif… il va droit au but quoi !

Fou de foot

Pour réaliser cette carte j’ai imprimé deux ballons de foot de 12.5 cm de diamètre et j’ai ensuite suivie les instructions de cette fiche qui (attention, ça m’a perturbé au début!) se lit de haut en bas sur une même feuille, c’est à dire que l’étape 2 ne se trouve pas sur l’image vis-à-vis d’elle mais sur celle en dessous.

Fou de foot

Pour découper mes demi-cercles servant à réaliser l’encoche (photo n°1) j’ai utilisé mon « emporte-pièce » (en veillant à ce que ce soit bien au centre comme expliquer dans la fiche). Pour ce qui est de mon papier à l’intérieur, il mesure 9 cm sur 7.5 cm.

Attention à ne pas mettre de colle ou d’adhésif (ce que j’ai choisi d’utiliser pour éviter un effet gondolé) à l’emplacement de la carte sinon elle ne pourra pas coulisser, cf 2ème photo. Il faut cependant être au plus près pour qu’elle ne flotte pas non plus à l’intérieur du ballon. Oui, c’est l’étape la plus difficile (surtout quand on n’est pas très patient, ce qui est mon cas). Ensuite il ne vous reste plus qu’à coller les morceaux ensemble, à coller vos demi-cercles de chaque côté de votre carte, à retailler votre rectangle pour qu’il ne déborde pas du ballon et hop, ça coulisse !  (photos 3 et 4)

Il ne vous reste plus qu’à écrire votre petit mot (oui vraiment petit, je pense  que j’aurais dû faire des cercles un peu plus grands pour me permettre d’insérer une carte plus large).

Ce modèle se décline avec d’autres motifs : horloge, boussole, mappemonde… N’hésitez pas à partager vos créations avec nous !

Carte taille mannequin

Voici une petite idée de carte, pas de tutoriel car je l’ai faite comme une grande et elle est suffisamment simple pour se passer d’une vidéo.

Pour l’anniversaire de ma sœur qui étudie la mode et le design,  j’ai choisi de faire une carte en rapport. J’ai opté pour la forme d’un mannequin de couture, découpée, en double sur du papier cartonné 200 gr/m, avec mon nouveau joujou la Silhouette cameo (mais ça marche aussi avec des ciseaux; vous pouvez imprimer un patron, on trouve assez facilement des images sur le web). Pour la décoration,  j’ai utilisé la « couture collection » de Graphic 45, forcément adapté à mon thème (et vraiment très sympa si on aime le papier un peu « rétro »).

Pour raccorder les deux morceaux de ma carte, j’ai réalisé deux trous symétriques (ou à peu près – et ça n’a pas été une mince affaire de percer aussi le papier collé par dessus, une petite perforeuse serait idéal mais j’ai réussi sans ! ) et utilisé du ruban, idéal pour un effet « ceinture ». Un peu de paillettes noir sur le col ( un peu de colle, et hop!) et voilà !

Une carte simple à réaliser. L’ouverture n’est peut-être pas idéal, il faut faire coulisser un peu sur le ruban pour bien ouvrir. Une variante pourrait être de ne pas séparer les deux morceaux du mannequin de couture par un côté et de ne se servir du nœud que pour la déco.

scrap mode