[lecture] Anno Dracula, une uchronie vampirique

Et si Dracula  n’était pas mort ? Et, tiens, imaginons même qu’il avait épousé la reine Victoria ? Voilà le point de départ d’Anno Dracula de Kim Newman, une uchronie qui poursuit le roman Dracula de Bram Stoker. Mêlant personnages fictifs et réels, les frontières des mondes s’estompent et le fantastique naît pour notre plus grand plaisir.

url

Un roman recommandé par Neil Gaiman ? Déjà, ça me tente. Et, en plus, un roman avec Dracula épousant la reine Victoria ? Ça y est, je plonge dans la lecture !

Scalpel d’argent sévit dans les rues de Londres en 1888, il égorge les prostitués vampires et sème le trouble dans la ville dirigée par le Prince consort Dracula. Le premier chapitre s’ouvre avec Jack qui consigne dans son journal ses actes et son passé avec Van Helsing, Mina Harker et Lucy Wenstenra

annonce dracula

Nous suivrons principalement les aventures de Charles Beauregard du Diogene’s Club et de Geneviève une vampire. Tous deux vont s’allier pour trouver Scalpel d’argent bientôt renommé Jack l’éventreur. Personnellement, j’ai vite apprécié ces personnages, leurs réparties et leurs aspérités. La foule de personnages qui les entoure est loin d’être inintéressante, une rencontre avec une nouveau personnage mène toujours d’une façon à une autre à l’intrigue principale. A la fin, il reste  toujours quelques interrogations, mais il semblerait que ce soit pour mieux nous conduire vers les romans suivants.

Si l’intrigue est un peu longue à se mettre en place, le livre se dévore tout de même (canines apparentes). Il est facile à lire, sans que le style soit simpliste et les tournures de phrases redondantes. Les intrigues sont multiples et grâce à un changement de point de vue narratif régulier, le lecteur a l’agréable sensation d’en savoir plus que les personnages. La toile se recoupe au fur et à mesure et l’on adore enquêter pour débusquer les mystères et les personnages dissimulés par l’auteur. C’est avec plaisir que l’on entend parler de Bram Stoker, bien qu’il soit enfermé à cause de Dracula à cause d’un livre qu’il a écrit sur lui, ou bien encore de ce cher dépravé d’Oscar Wilde, sans oublier le Dr Jekyll et Moreau ainsi que le professeur Moriarty. Tout ce petit monde côtoie des vampires et beaucoup de personnages historiques succombent à la tentation de devenir un « non-mort« .

DP-Anno-Dracula_rectoJ’ai apprécié également le côté réaliste donné à ces vampires, ils ont leurs failles (ils ne brillent pas au soleil et certains sont en état de décomposition, miam miam !), beaucoup meurent lorsqu’ils sont encore jeunes. Même si nous sommes dans un univers fantastique, il reste tout à fait probable car construit logiquement. C’est pourquoi on se laisse si bien embarqué dans cette aventure !

La dégénérescence, la pauvreté, la prostitution, l’homosexualité sévèrement réprimée, l’intolérance, la montée du fanatisme religieux, la frontière entre l’homme et l’animal… Nous retrouvons là encore des thèmes réalistes au cœur des événements de la fin du XIXème. Les références historiques sont d’ailleurs nombreuses, elles sont justes habilement détournées pour y inclure les vampires.

Évidemment, nous assistons à quelques séances d’empalement, parce que sinon ce ne serait plus notre bon vieux Vlad. D’ailleurs, c’est un peu dégoûtant. En revanche, ne vous attendez pas à ce que Dracula soit un personnage « central », son ombre est toujours là, mais il ne se montre pas.

En bref: un roman plutôt bien écrit, de l’humour, des références historiques et littéraires, des intrigues multiples (qui mettent un peu de temps à se mettre en place, c’est vrai que ça piétine un peu au début), de l’amour, des vampires, que demander de plus ? Petit bonus dans la nouvelle édition : des notes de l’auteur sur les personnages, ainsi que le scénario qu’il a tiré de son roman avec des fins annexes.

Vous trouverez d’autres informations sur Anno Dracula sur le blog de Bragelone à l’origine de cette nouvelle édition que j’ai lu.

Publicités

3 réflexions sur “[lecture] Anno Dracula, une uchronie vampirique

    1. Oui, j’ai vraiment bien accroché. Je n’avais pas lu de roman depuis un moment et ça m’a relancé, j’en ai enchaîné un tout de suite après (dans un style complètement différent). Il m’a rappelé à quel point j’aimais lire 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s