Please Like Me (ou le tendrement barré)

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une série Australienne. Elle s’appelle Please Like Me et je dois avouer que c’est un de mes petits coups de cœur du moment. Un petit crush sucré, frais et coloré. Pour changer.

Je dois bien avouer que, jusqu’à récemment, ma connaissance des séries Australiennes se résumait à mon enfance/préadolescence devant Hartley cœur à vif (Anita, Drazic côa!) et les séries jeunesses qui passaient sur DKTV (mais si, l’émission sur France 2 présentée par Donkey Kong, rien que ça baby !).

Puis, il y a un peu plus d’un an, j’ai commencé à m’intéresser à ce qui se faisait là-bas et – ma foi – je ne suis guère déçue. Leur visibilité n’est pas dingue, pour le moment, mais il y a de vrais petits bijoux. Et parmi, ces adorableees merveilles télévisuelles se trouve Please Like Me. Et moi, rien que ce titre ça me suffit. Je suis une vraie guimauve comment refuser une pareille sollicitation ?

On y suit les aventure de Josh, un jeune homme qui réalise sur le tard… ou plutôt non, à qui sa petite-amie fait réaliser (devant un double Sundae) qu’il est gay. Comme ça, naturellement. D’un ton très neutre. Josh est surpris, mais ouais… ok. Ce que j’aime dans cette série – entre autre – c’est qu’elle n’a rien de communautariste. Josh est gay. What else ? Ok, en l’apprenant son père balance tous les clichés possibles (« Je n’ai pas fait assez de sport avec toi quand tu étais enfant…»), mais il se rend compte rapidement (le temps d’un lavage de voiture) que ça n’importe pas. Car, l’homosexualité de Josh n’est pas le sujet de la série. C’est seulement un point de départ qui va nous permettre de rentrer dans son monde et de faire la connaissance de son univers. Un univers délicieusement acide, joyeux, avec ce qu’il faut de décaler pour me tirer des éclats de rire. La série a un je-ne-sais-quoi que je n’ai jamais rencontré ailleurs.

Cela tient à de nombreuses choses que je vais essayer d’analyser :

D’abord, les personnages. Toujours eux. Évidement, ce sont des personnages complexes avec plusieurs facettes. Mais à quoi tient leur particularité ? Je dirais qu’ils sont à la fois réalistes et totalement loufoques. C’est un mélange très particulier, et extrêmement bien réussi. Ils sont réalistes et modernes par leurs fêlures, leurs questionnements, leurs problèmes bien ancrés dans leur époque. Et loufoques, par leur décalage constant avec le monde qui les entoure.

La réussite de la série est aussi dû au fait qu’elle ne se contente pas seulement de parler de problèmes amoureux d’un personnage un peu maladroit et décalé. Comme je vous l’ai dit plus haut (j’aime bien répéter ^^), elle mélange subtilement l’humour et des situations plus sérieuses, sociétales. Elle aborde même des thématiques très sombres et complexes comme le suicide. En effet, dans le premier épisode, Josh va devoir affronter la TS de sa mère, maniacodépressive. Un thème extrêmement difficile qui, pourtant, tout en étant traité avec réalisme, ne tente jamais de nous plomber, nous apitoyer. La série dégage sans cesse une immense joie de vivre.

Et je pense que cela tient, entre autre, au personnage principal lui-même. En effet, avec son allure étrange et son visage de « old baby » Josh ne ressemble à nulle autre. Josh est maladroit, différent, ses propos sont d’une apparente naïveté et pourtant ils ont toujours des accents de vérité. Ce que j’aime chez Josh c’est qu’il traite les conflits comme nulle autre, toujours avec le sourire, un rire, une réplique bien placée – il est en constante autodérision. Et, même quand il accumule les emmerdes, il reste extrêmement positif. Et perso, ça me fait du bien !

“I look like a 50-year-old baby.”

 

Please Like Me on la compare souvent à Girls. Pourquoi ? Parce qu’on y suit les périples générationnels de Josh et ses amis (et parents).

Josh Thomas qui – comme Lena Dunham – est acteur, scénariste, réal, prod… de sa série – bref, le genre de mec bien talentueux quoi.

Mais pour avoir suivi les deux séries, je pense que même si elles ont pour point commun un personnage principal qui crée totalement son œuvre. Et une œuvre qui parle d’une époque. Le ton, lui, est vraiment différent. L’humour est dans les deux cas basé sur le malaise, mais là où Girls va l’exploiter à fond, Please Like Me va constamment le contrebalancer par une boutade, un rire…

C’est pour ça que je vous recommande Please Like Me, parce qu’elle a un ton unique. Qui, à première vue ne paye pas de mine mais se révèle beaucoup plus complexe, profonde, émouvante et drôle qu’il n’y parait.

Oui, I like you truculente petite série Australienne.

Amen, Josh

 

Pour écrire cet article, j’ai revu quelques épisodes et extraits. Je voulais vous retranscrire la scène du coming-out de Josh avec son père. Ou celle où il a un pseudo débat théologique avec sa mère. Mais je me suis dit que pour vraiment les apprécier vous devriez les découvrir par vous-même.

Alors pour l’occasion, un petit dialogue extrait de l’épisode 10 de la saison 2. Juste pour mon plaisir. (et un peu pour le vôtre, j’espère.)

      

(Josh et son nonchalant meilleur ami Tom discutent dans le Jaccuzzi)

Josh : Que penserait le toi-de-10-ans s’il pouvait te voir maintenant ?

Tom : Le moi-de-10-ans voulait juste s’asseoir dans le noir, jouer aux jeux-vidéo et manger des chips.

Josh : Wouah, il serait vraiment content d’être toi, hein ?

Tom : Ouais.

Josh : T’as réussi.

Tom :Les gens disent que tu devrais écouter ton enfant intérieur… Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée.

Josh : Non…

Tom : Tu veux jouer à Mario Kart ?

Publicités

3 réflexions sur “Please Like Me (ou le tendrement barré)

  1. Hihihihihi ! Trop bien ! Alala, merci de m’avoir fait découvrir cette série, Claire, que j’ai quasiment dévoré en une journée. (et j’en avais pas encore assez) Cet article me donne tellement envie de la revoir ! 😀

    Aimé par 1 personne

    1. c’était un véritable plaisir de revoir les extraits.
      Je me suis regardée la scène du coming out deux ou trois fois, et ça me faisait toujours autant rire.
      « J’ai décidé de bien le prendre. »

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s