Un jolie bouquet qui ne fâne jamais

Rien n’est éternel, mais cette carte permet de garder des fleurs beaucoup plus longtemps que si elles viennent du fleuriste. Voici la carte pot de fleurs.

pot de fleurs
Il ne manque que l’odeur !

C’est ma deuxième carte de ce type. J’avoue que celle-ci me semble plus réussit que la première, notamment parce que pour le premier essai je n’avais pas ma machine de découpe et que j’avais des fleurs énooooooormes à placer. Évidemment, je n’ai pas de photos pour vous montrer, c’est bien l’une des seules que je n’ai pensé à photographier (avec mes toutes premières qui ont servi d’invitations à mon anniversaire).

Pour le mode opératoire, je vous laisse découvrir le tutoriel du blog Le bonheur est dans le papier (une nouvelle fois!).

Avant assemblage
Avant assemblage

J’avoue que j’ai utilisé ma machine de découpe, mais comme je ne l’avais pas utilisée depuis longtemps, j’ai eu du mal à ce que tout fonctionne comme prévu (notamment parce que je suis incapable de faire en sorte que la machine prenne la feuille de transport correctement du premier coup… je m’y reprends en moyenne quatre fois…). C’était bien pratique pour avoir de jolies fleurs !

Mais ce n’est pas le tout d’avoir découpé, il faut ensuite décorer les fleurs pour les embellir (paillettes, stylos de couleurs pour ma part, ce qu’on ne voit pas forcément bien sur les photos), les assembler en les superposant avec de la colle, des attaches parisiennes et les placer sur le support. Je n’ai pas hésité une nouvelle fois à utiliser les mousses 3D, essentielles pour le volume.

Un petit mot sur la carte, un nœud pour la fermer et apporter une touche de couleur supplémentaire (j’aime quand c’est très coloré!) et un petit message sur le pot. Je trouvais que sans ce petit ovale le pot faisait un peu triste (même si le papier est à motif). Mon côté littéraire m’a soufflé du Voltaire : « Il faut cultiver notre jardin ». Phrase énigmatique qui pour moi dans ce contexte et ce jour-là voulait dire qu’il faut prendre soin de soi, comme d’un jardin, qu’il faut préserver son « être intérieur » (c’est bizarre écrit comme ça, mais vous voyez l’idée ?). Bref, une petite phrase pour ma belle-maman qui aime les fleurs et son jardin, entre autre.

 

Pot de fleur ouvert
Pour le petit message, il suffit de tirer (délicatement) sur les fleurs.

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Un jolie bouquet qui ne fâne jamais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s