J’ai testé les Sims 4

Depuis ma pré-adolescence, les Sims ont envahi mon ordinateur. Je n’ai pas su résister à l’appel du 4ème opus, sorti le 4 septembre, consciente que je me couperai de toute vie sociale réelle pour devenir l’esclave de ces humanoïdes écervelés.


Cela faisait plus d’un an que je n’avais pas joué aux Sims, bien que j’ai acheté quelques extensions (en promotion) du 3ème. Et voilà, dans le magasin, il me faisait envie ce 4ème numéro. J’étais curieuse de découvrir les nouvelles fonctionnalités, les nouvelles émotions et interactions promises… La moitié de ma dernière semaine de vacances a été consacrée à ses créatures (bon, je suis sortie quand même un peu au cinéma, courir deux fois et j’ai aussi joué à Diablo III avec chéri qui a acheté l’extension Reaper of souls sur Xbox- ça pourrait être un futur j’ai testé d’ailleurs).

La création du personnage est vraiment fine si vous en avez la patience, vous pouvez régler plein de paramètres avec la souris plutôt qu’en cliquant sur des mentons pré-fabriqués. Le risque est aussi d’obtenir un personnage un peu difforme, il vaut mieux y aller doucement. Cheveux du brun au rose fluo (sourcils accordés sont possibles), multiples tenues de rêve (ou pas)… C’est la partie que j’aime beaucoup, avec la construction de la maison (surtout quand j’ai – enfin mon sims – plein de sous pour empiler des trucs dans tous les coins).

06-09-2014_10-59
Tenue de nuit d’Ambre.

Ma première sims ressemblait beaucoup, sans que je le fasse consciemment, à Jennifer Lawrence, l’actrice de Hunger Games. Je n’ai pas pensé à faire une copie d’écran de son visage dans le menu création, d’autant qu’à force de manger quand elle avait faim, elle est devenue obèse et la ressemblance s’est effacée. C’est d’ailleurs vraiment très dur d’éviter qu’ils deviennent tous bien en chair dans cet opus ! On remarque derrière que beaucoup des sims « librent » sont un peu ventripotent (mais peut-être sont-ils ainsi plus semblables à notre réalité). Ou alors c’est moi qui gère mal comme ma sims avait la compétence nourriture gastronomique, peut-être que c’est plus calorique de cuisiner des asperges que des pâtes bolognaise… Pourtant, je l’ai fait courir – la pauvre – et sa fille aussi.

Je n’ai pas vu de réelles différences au niveau de leur caractère ni de leur « libre arbitre » (en général, ils mangent, font dodo tout seul et paniquent toujours devant un feu en restant planté devant – oui faite attention, les labos de chimie pour enfant peuvent prendre feu), on ne peut pas choisir beaucoup de « traits de caractère » (rat de bibliothèque, athlète,, génie etc.). Les sims restent assez semblables, j’ai même l’impression qu’on peut choisir moins de leurs « goûts et dégoûts » qu’avant (j’ai le souvenir qu’on pouvait décider de leur plat préféré par exemple, ce qui n’est plus le cas – c’est un détail, mais c’est ce qui forge un personnage unique).

Discussion mère-fille passionnante...
Discussion mère-fille passionnante…

En revanche, on peut noter de nouvelles interactions qui varient selon l’humeur. Le choix est assez vaste pour les conversations (et si vous améliorer vos compétences, vous pouvez même faire  des blagues sur les hommes politiques) et les conversations peuvent se faire à plusieurs, en mangeant, en faisant du sport, en étant sur l’ordinateur, en écoutant de la musique. Les sims savent enfin faire plusieurs choses à la fois, même lire aux toilettes (ce qui m’a considérablement rapproché de leur communauté) ! Par contre, ils prennent toujours des douches de plusieurs heures…

Il y a également de nouvelles possibilités avec les objets, comme se cacher dans son lit quand le sims a honte, prendre une douche embuée (c’est pour les faire devenir « enjôleur », plus pratique pour draguer), faire l’amour dans la tour télescopique du jardin (oui pour regarder les étoiles, plus de télescope, carrément le gros bâtiment, super classe dans le jardin à côté du bar et du barbecue), nourrir le bébé (avouons que c’est comme un objet tant qu’il dans son berceau) au sein ou au biberon…

Qui n'a jamais rêvé de faire l'amour là-dedans ?
Qui n’a jamais rêvé de faire l’amour là-dedans ?

Mais il n’y a pas de piscine ! Tragique découverte pour tous ceux qui ont sadiquement enlevé les échelles pour regarder leur sims mourir d’épuisement dans le bassin (que celui qui n’a jamais attenté à la vie de son sims me jette la première pierre!). On peut parier qu’une extension proposera les fameuses piscines. Autre déconvenue : plus de « sortie libre » en ville ou chez les voisins. Le côté « monde ouvert » a disparu, il faut prendre la voiture et choisir le lieu sur lequel on se rend. En revanche, les deux villes communiquent, on peut se rendre indifféremment dans l’une ou l’autre et rencontrer les différents sims.

Niveau ergonomie, j’ai mis un peu de temps à maîtriser la vue car elle est différente du précédent et les habitudes sont bien ancrées. Pour placer un meuble, on ne peut plus le faire tourner avec la souris, il faut cliquer jusqu’à ce qu’il atteigne la position souhaitée, ce qui peut être énervant quand on refait toute la déco. Visuellement, pas de gros changements.

 

Au final, comme avec toutes les autres versions, je vais me lasser (et y retourner après quelques mois et me lasser à nouveau). J’ai déjà commencé même (je deviens trop vieille, je crois). Les sims, ce n’est pas aussi fun que dans la bande-annonce. J’ai pris conscience à quel point leur vie est si semblable à la nôtre : après le boulot ils ont faim, sont fatigués et c’est une vraie galère pour leur trouver du temps de loisir pour réussir leur mariage (oui j’ai réussi à faire rater leur mariage au point qu’il n’y a pas eu de cérémonie parce qu’elle pleurait qu’elle voulait dormir et lui qu’il avait faim – ils ont carrément moins de volonté que nous), leur faire atteindre leur rêve ultime (auteur de best-seller, par exemple) ou même tout simplement garder un minimum de contact avec leur famille au sein du même toit alors que personne ne bosse à la même heure… Bref, ça m’a déprimé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s