Y a toujours plein de choses dans un sac

Y a toujours plein de choses dans un sac (et pas que dans celui des filles, faut pas croire!) et dans un sac en scrapbooking, il y a surtout plein de petits mots à laisser pour une personne qu’on aime.

sac

Pour accompagner un cadeau commun (qui était un sac à main Longchamps pour ne rien vous cacher), j’ai eu l’idée de réaliser un sac à main en scrapbooking (à la base sur une boutade et puis, finalement, je me suis dit que c’était une bonne idée – mais ça c’était avant de devoir recommencer parce que ça ne marchait pas). J’ai farfouillé sur le web à la recherche de modèles, de tutoriels…

Comme toujours, je suis partie d’une base, celle de scrapbooknet et de son tutoriel, mais j’ai ensuite adapté. Notamment parce que je n’aimais pas trop l’intérieur. J’ai pris du papier cartonné 220 gr, mes accessoires de scrapbooking (dont mes tous nouveaux rubans de toutes les couleurs que j’ai acheté en lot et des attaches parisiennes), je me suis installée et c’était parti !

Mes nouveaux achats scrap !
Mes nouveaux achats scrap !

J’ai voulu donner à mon sac un effet cuir, j’ai donc utilisé mon encre intitulé « old paper« … qui fait du vert. Je me suis dit que c’était pas plus mal, parce que c’est la couleur préférée de la destinataire, c’était un signe du destin. 

Mon chat a renversé de l’encre sur le papier en se frottant (plus de la moitié imbibée sur la nappe aussi). J’ai dû découper à nouveau la carte, mais comme ça j’ai un patron (on se console comme on peut). J’ai peint ma carte en frottant avec une éponge, comme pour la carte papillon.

J’ai ensuite voulu accrocher le ruban pour faire l’anse avec une attache parisienne. Je n’ai toujours pas d’outils pour faire de jolis trous , résultat: un massacre ! Le papier avait été trop imbibé d’encre (ou d’eau vu que je la dilue avec), il était mou même en laissant sécher 24h… Je me suis dit qu’en renforçant l’intérieur avec un papier cartonné, j’arriverais à mieux percer et à réparer les dégâts, mais c’est là que le pliage à commencer à se déchirer.

Je ne suis absolument pas quelqu’un de patiente. J’ai chouiné, abandonné.

Le lendemain (donc 3ème jour sur cette carte que j’ai insulté sans complexe – contrairement au chat qui s’en est sorti avec un simple cri de rage qui a suffit à le faire décamper), j’ai découpé à partir de mon patron une 3ème fois du papier cartonné. Je l’ai encré de « old paper » (qui est vert, rappelons-le). J’ai laissé séché 24h (oui, heureusement, je m’y étais pris en avance pour une fois). J’ai  collé par dessus la 1ère couche et cette fois c’était bon !

collage étape

J’ai abandonné l’idée des attaches parisienne, du scotch double face a fait l’affaire (renforcé avec de la superglue car ça avait tendance à se détacher si on portait « le sac « ). J’ai fixé avec de la superglue les aimants pour fermer le sac-carte. J’ai décoré ensuite l’extérieur et l’intérieur avec du papier de la « couture collection » de Graphic 45, comme pour ma  carte mannequin. J’ai fait en sorte qu’il y ait des rabats pour laisser de la place à chacun pour écrire.

sac 3

J’ai passé pas mal de temps sur ce projet, mais au final je suis contente du résultat. Et si vous vous lancez dans la confection de cette carte, j’espère que le récit de mes mésaventures vous permettra de gagner du temps !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s