Un recueil aux multiples clés

Une semaine de congés, beaucoup d’heures de train, cela signifie également du temps pour lire ! Et comme j’aime partager, et donner mon avis sur tout, voici un petit billet pour vous présenter Petit traité à l’intention des Rossignols aux éditions Lilo.

Rossignol

Comme je vous l’avais dit dans un précédent article, j’aime lire des nouvelles, mais les recueils francophones sont très peu mis en valeur. Je ne connaissais pas du tout les éditions Lilo avant que mon amie de plume online Shawness Youngshkine  soit publiée chez eux dans le recueil Petit traité à l’intention des Rossignols. Je me suis donc laissé tenter par l’achat de ce livre, impatiente de découvrir la nouvelle de Shawness dont je sais l’univers toujours décalé et surprenant. Comment avait-elle traité cet appel à texte sur le thème « les clés étaient sous le paillasson » ?

Sa nouvelle SF, intitulée « Les clés étaient sous le paillasson » (une citation du texte qui a tout son sens en titre) , traite le sujet d’une façon inattendue. Sans trop en révéler, les clés ont un sens métaphorique dans ce récit où l’on sent des références à Eternal Sunshine of the Spotless Mind, et Shawness ne s’en cache pas. Une petite surprise littéraire lui permet de montrer qu’elle ne maîtrise pas seulement la nouvelle, mais aussi d’autres formes de récit, avec toujours sa touche personnelle qui nous fait sourire.

15 auteurs au style différent partagent au sein de 23 nouvelles leurs visions des « clés sous le paillasson ». Avec le recul, j’ai l’impression que certains récits ne mentionnent pas ces clés sous le paillasson, mais l’on sent un fil directeur dans ce recueil : celui des clés (réelles ou celles de la vie, du bonheur…) et du foyer, aimé, perdu, créé, temporaire… J’avoue qu’une ou deux nouvelles m’ont un peu décontenancée parce que je ne comprenais pas très bien leur présence au sein de l’ensemble. Les histoires étant toutes très différentes (des plus réalistes, poétiques aux plus farfelues) parfois  drôles, émouvantes… il est évident que chacun appréciera plus ou moins certains univers, saluera l’originalité ou restera interdit, selon les récits.

Il est assez difficile de chroniquer un recueil (j’ai peu d’expérience dans le domaine), à moins de partir sur une critique de chaque nouvelle, ce que je ne ferais pas ici. Dans l’ensemble, j’ai apprécié les récits, même si des univers m’ont plus parlé que d’autres, que des styles étaient plus riches que d’autres (je crois qu’après mon atelier d’écriture – j’y reviendrais dans un autre article – j’ai aussi pris des réflexes assez critiques sur les redondances d’adjectifs, les clichés et les phrases qui disent la même chose que la précédente mais autrement…).

Publicités

Une réflexion sur “Un recueil aux multiples clés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s